Nous partons le matin vers l'état Chin et la ville de Mindat qui se trouve à environ 1500 mètres altitude.

La route est très belle et en bon état de manière générale. Nous traversons la rivière Irrawaddy par un pont de plus de 3km de long pour partir vers l'ouest.

J5 Pont

L'étape est courte donc nous prenons notre temps en nous arrêtant régulièrement en route. 
Nous croisons un groupe de petits scarabées qui part récolter son repas du midi...

J5 moines

Nous nous arrêtons à un marché local très animé...

J5 marché

Nous visitons quelques villages le long de la route. Il n'y a que les derniers 15 kilomètres qui sont un peu compliqués du fait que la route est en train d'être refaite. Difficile montée vers Mindat. 

Étant sur place vers 15h ça nous laisse le temps de visiter le village à pied. On assiste à un match de foot local.

J5 foot

On en profite pour se faire couper les cheveux. Même Clarice coupe mieux les cheveux... ça veut tout dire. Enfin bon pour 90 cts la coupe il ne faut pas être exigeant.

J5 coiffure

Nous allons ensuite visiter un petit musée de la ville tenu par Robert. Très intéressant. Il est question d'animisme, de réglement de comptes entre tribus avec des flèches empoisonnées, de chasse au tigre et à l'ours dans les montagnes...
Si vous passez par la en février prochain, il compte sacrifier un buffle et faire trois jours de fêtes avec les chamans du coin. À ne pas manquer. 
Il nous explique également que les femmes ne se font plus tatouer le visage à présent. La plus jeune tatouée à 27 ans.
En fait les femmes Chin étaient réputées comme extrêmement belles en Birmanie donc elles étaient souvent enlevées par les rois et autres dignitaires. Les Chin ont donc trouvé les moyen de les garder en les enlaidissant avec le visage recouvert de tatouages...
La quasi totalité des femmes de plus de 60 ans sont toutes tatouées...

J5 pipe

Demain que faire ? Nous voulons rejoindre Mrauk U et nous découvrons qu'il existe une route à travers les montagnes qui nous fait passer par Paletwa. La route est longue et sans doute peu praticable mais elle nous permettrait de découvrir de magnifiques paysages. 
Finalement nous renonçons car il semblerait qu'il y ai des affrontements à Paletwa entre l'armée et les Rohyngas. Les autorités ne laissent passer aucun étranger. Et puis avec la pluie qui tombe, ça peut facilement devenir compliqué. 
Nous prendrons finalement la route qui part vers le sud. Plus sûre et plus rapide...